Accueil > Le centre laser > Laser fractionné non ablatif

Laser fractionné non ablatif

Face à diverses agressions internes et externes, la peau perd sa texture dynamique et devient progressivement rugueuse et relâchée. Le centre Dermolaser, situé 23 allées Charles de Fitte à Toulouse, vous propose de traiter vos rides et ridules, de supprimer vos imperfections superficielles et de redensifier votre peau grâce au laser ICON®de Cynosure (laser fractionnel non ablatif).

Laser fractionné non ablatif : principe du traitement

Le temps et l’environnement entraînent l’apparition de différentes imperfections inesthétiques telles que les rides, les ridules et les taches brunes, ou encore les pores qui se dilatent petit à petit au niveau du visage.

Les lasers dits « fractionnés » sont aujourd’hui de plus en plus utilisés pour traiter les rides et autres imperfections cutanées du visage. Le principe du laser fractionné est de créer de multiples « micro-puits » séparés par des intervalles de peau saine.

Il existe deux catégories de lasers fractionnés : les lasers ablatifs (avec destruction de l’épiderme) et les lasers non ablatifs (sans rupture de la barrière épidermique) que nous utilisons ici. Leur principal avantage est de faire éviter au patient toute éviction sociale. Très innovant, le laser ICON® délivre des impacts microscopiques qui vont pénétrer au plus profond du derme pour stimuler la régénération naturelle de la peau (néo synthèse du collagène).

Laser ICON® : les indications

Un traitement au laser ICON® est indiqué pour prendre en charge :

  • Le relâchement cutané
  • Les rides et les ridules
  • Le contour de bouche ridée avec aspect fripé
  • Les cicatrices d’acné, cicatrices post opératoires ou autres
  • Les vergetures.

Grâce à son très bon rapport efficacité/innocuité, ce type de laser bénéficie aux zones fragiles telles que le visage, le cou, le décolleté et les mains.

Laser ICON® : déroulé du traitement

Le médecin vous équipe de coques de protection pour vos yeux et porte lui aussi une paire de lunettes appropriée. La peau doit être propre et démaquillée. Le laser ne nécessite pas d’anesthésie particulière et ne provoque aucune ablation. Il diffuse à travers la zone traitée deux longueurs d’onde différentes : 1320nm (pour traiter la profondeur du derme, stimuler la fabrication et la restructuration du collagène) et 1440nm (pour agir sur les taches pigmentaires).

Précises, ces longueurs d’ondes permettent de cibler une zone très localisée de la peau. Une fois diffusées dans les zones concernées, elles agissent en chauffant intensément le derme. Les fibroblastes sont stimulés et vont ainsi fabriquer du collagène en 6 à 8 semaines.

Le traitement nécessite 3 à 4 séances espacées de 4 semaines. La durée de la séance varie selon la zone à traiter (visage entier ou par zone). Il offre des résultats très satisfaisants et durables. L’application du laser provoque une sensation de brûlure plus ou moins intense.

Avant le traitement

Il est important de souligner le fait que le traitement est contre-indiqué si le patient fait face à une infection cutanée évolutive sur la zone à traiter ou en cas de prise de médicaments photosensibilisants. La grossesse et l’allaitement constituent également des contre-indications de principe.

Chez les personnes ayant des antécédents d’herpès, un traitement préventif pourra être prescrit.

Suites d’un traitement au laser fractionné non ablatif

Les séances ne sont pas douloureuses et ne provoquent tout au plus que quelques rougeurs de type « coup de soleil ».

Une éviction solaire est impérative dans les semaines qui suivent le traitement et une protection lors d’expositions ultérieures est vivement recommandée.

Pour plus de renseignements vous pouvez nous contacter


Laser fractionné non ablatif Laser fractionné non ablatif -- notez cet article
25 votes